Elles font le buzz

Les abeilles sont connues comme étant des travailleuses assidues et déterminées, amies des fleurs et productrices de ce nectar qui sucre nos cafés et thés du matin. Il y a beaucoup à dire sur la manière dont les abeilles améliorent notre environnement et nos vies.

En Décembre 2017, l’Assemblée générale des Nations Unies a fait du 20 mai la journée internationale des abeilles pour attirer l’attention sur l’importance de protéger les abeilles et autres pollinisateurs. La date coïncide avec la naissance d’Anton Janša, un apiculteur slovène du 18ème siècle et pionnier de l’apiculture moderne. Le mois de mai est également marqué par la floraison des fleurs dans l’hémisphère nord et la récolte automnale du miel dans l’hémisphère sud.

Continuez à lire pour en apprendre plus sur ces abeilles qui font le buzz!

Le saviez-vous ?

Les abeilles sont les seuls insectes au monde qui produisent de la nourriture comestible pour les humains.

Source: americanbeejournal.com

Photo of Victoria
« L'apiculture m’a permis d'éduquer mes enfants. »Victoria, Ouganda

La “Mère des ruches”

Victoria Namalikye est plus connue dans sa communauté sous le nom de la « Mère des ruches ». Avec un large sourire et une fierté évidente, elle affirme : « Les abeilles me connaissent. »

Victoria est apicultrice et mère de sept enfants en Ouganda. Les bénéfices tirés de la vente du miel servent à payer les frais de scolarité de ses enfants et leurs uniformes. En sécurisant son investissement, elle assure une vie meilleure à la prochaine génération. « L’apiculture m’a permis d’éduquer mes enfants », affirme-t-elle.

Ici, dans les montagnes de l’ouest de l’Ouganda, et dans bien d’autres endroits, les abeilles jouent un rôle de premier plan dans la nature et pour les êtres humains. Elles contribuent à la sécurité alimentaire et à la nutrition, à une agriculture durable, à la conservation de la biodiversité et à la protection de l’environnement. De plus, l’apiculture, la production de miel et toutes les activités qui y sont liées offrent un cadre de vie, en particulier dans les pays en développement, qui peut permettre l’indépendance des femmes et des jeunes.

Le saviez-vous ?

Les abeilles pollinisent jusqu’à 170 000 variétés de plantes différentes.

Source: worldbeeday.org

Menligiev is pulling honecomb from beehive
« Elles [les abeilles] ne sont pas si différentes de nous . » Menligieva, Ouzbékistan

Une histoire de famille

Menligiev est apiculteur en Ouzbékistan depuis 2014. 4 à 18. ;

Pour lui, le mieux c’est de pouvoir travailler avec sa famille. Sa femme Menligieva Mehriban aime la manière dont les abeilles fonctionnent et vivent comme une seule et même famille « Elles ne sont pas bien différentes de nous sur ce point. »

Leurs enfants, Sevinchay et Kuwanishbek adorent le miel frais de la ferme. En plus du miel, les abeilles produisent de la gelée royale, du pollen et d’autres aliments nutritifs ainsi que des produits dérivés comme la cire d’abeille et la propolis, utilisés dans les cosmétiques et par l’industrie de la santé.

Alors que certains pays d’Europe et d’Amérique du Nord ont enregistré de baisses générales, le nombre de ruches d’abeilles mellifères géré dans l’ouest a augmenté au cours des cinq dernières décennies.

Le saviez-vous ?

Une abeille peut produire à elle seule 1/12 cuillère à café de miel dans sa vie.

Source: worldbeeday.org

Child tasting honey in from of beehives
« L’apiculture est plus qu’un travail pour moi, c’est ma vie. » Kuralbay, Uzbejistan

Les oiseaux et les abeilles

Les avantages de l’apiculture ne sont pas uniquement économiques et ne se limitent pas aux apiculteurs. Les abeilles pollinisent les cultures à proximité de leurs ruches et aident à améliorer la biodiversité. Les pollinisateurs tels que les oiseaux, les papillons et les chauves-souris transportent le pollen des fleurs pour fertiliser les plantes. Ce processus permet aux fruits et aux graines de se développer et est, de ce fait, d’une importance capitale pour le régime alimentaire des humains.

D’après la FAO, 75% des récoltes mondiales dépendent au moins en partie de la pollinisation par les insectes et d’autres animaux. C’est la raison pour laquelle les abeilles sont considérées comme étant les principales assistantes des agriculteurs. Les productions agricoles qui nécessitent un processus de pollinisation (café, chocolat, amandes, cacao…) sont aussi une source importante d’emploi et de revenus pour les fermiers, en particulier pour les petites structures agricoles. Un tiers de la nourriture produite dans le monde dépend de la pollinisation.

Le saviez-vous ?

Pour produire 1kg de miel, une abeille doit visiter 4 millions de fleurs et voler une distance équivalente à 4 fois le tour du monde.

Source: worldbeeday.org

Photo of Manuela
« Nous avons obtenu de bons résultats car nous avons diversifié notre source de revenus au-delà du café. » Manuela, Guatemala

Une douce affaire

Comme beaucoup d’autres dans sa communauté au Guatemala, Manuela Choc López, 21 ans, gagnait sa vie avec la production de café. Mais quand une épidémie a touché les récoltes de café, la communauté a dû se tourner vers l’apiculture pour diversifier ses activités et assurer sa sécurité alimentaire. Il s’est ensuite avéré que les abeilles aidaient à améliorer leurs récoltes de café.

« Avant d’avoir des abeilles, les plantations de café n’avaient pas beaucoup de fleurs », raconte Manuela.

« Mais maintenant, grâce à la pollinisation des abeilles, nous constatons de très bons résultats dans nos plantations de café et sur les arbres près des ruches. Elles ont beaucoup aidé avec nos récoltes».

On estime entre 235 et 577 milliards de dollars la valeur de la production de nourriture qui repose sur la contribution directe des pollinisateurs.

Le saviez-vous ?

Dans la ruche, seule la reine pond des œufs, environ 1 500 par jour. Les abeilles ouvrières sont toutes des femelles.

Source: ontariohoney.ca

Women in yellow raincoat works with honecomb
« Nous vendons habituellement environ 500 kilos de miel chaque année. Mais cette année pourrait être moins bonne, étant donné l'été pluvieux et le gel au début du printemps. » Ljiljana, Kosovo

Une vérité cinglante

Nous l’avons vu, les abeilles sont les gardiennes de la biodiversité et des écosystèmes. Leur présence ou leur absence peut indiquer l’état de l’environnement autour d’elles, alertant les communautés de la présence de menaces potentielles ou de changements.

Cependant, les populations d’abeilles et d’autres populations de pollinisateurs se sont largement réduites, au point que certaines abeilles et certains papillons sont aujourd’hui menacés. Parmi les causes de ce changement, on retrouve l’utilisation de pesticides, la pratique d’une agriculture non-durable, la pollution, et la disparition d’habitats. Toutes ces causes peuvent être assimilées à l’activité humaine. Récemment, l’Union européenne a banni l’usage de pesticides pouvant porter atteinte à l’activité des abeilles comme mesure de protection de ces insectes indispensables à la production agricole.

Le saviez-vous ?

Parmi les 100 variétés de récoltes qui fournissent 90% de la nourriture mondiale, plus de 70 sont pollinisées par des abeilles.

Source: ONU Environnement

Beekeper opening beehive
« Au cours des deux dernières années, les conditions hivernales et printanières ont été étranges. » Ejup, Kosovo

La survie des abeilles et leur développement sont aussi affectés par le changement climatique. Dans certains endroits, les températures extrêmes, les inondations, les sécheresses, et d’autres évènements climatiques ont tué des milliers d’abeilles. A travers l’Europe, la population d’abeilles et les stocks de miel ont chuté dangereusement depuis 2015, dans certains endroits jusqu’à 30% par an.

Au Kosovo, les hivers s’allongent et les abeilles ont désormais moins d’un mois pour collecter le pollen des pâturages et des forêts voisines. « Ces deux dernières années, la météo d’hiver et du printemps a été très étrange », raconte Ejup Mustafa, un apiculteur de 63 ans. Afin d’aider les producteurs, y compris les apiculteurs, à s’adapter et à devenir plus résilients aux changements de temps, le PNUD travaille avec des communautés pour trouver encourager une agriculture durable.

Le saviez-vous ?

La grande majorité des espèces pollinisatrices sont sauvages, y compris 20 000 espèces d’abeilles.

Source: UN

Women in yellow raincoat works with honecomb
« La saison des pluies est arrivée tôt. » Sadikin, Indonésie

« Nous ne sommes pas responsables du changement climatique, » témoigne Sadikin, un père de famille et chasseur de miel de 38 ans. « Tout ce que nous pouvons faire c’est changer la manière dont nous collectons le miel ». Armé d’une lame en acier, d’un seau et de beaucoup de courage, il monte tous les jours au sommet des plus grands arbres d’Indonésie, les majestueux Boan, à la recherche du nectar sucré. Cependant, les changements climatiques entrainent plus de pluies et les fleurs ne parviennent pas à bourgeonner.

Dans certains endroits, le changement climatique entraine un décalage dans les saisons et toutes les espèces ne parviennent pas à s’adapter au même rythme. Les fleurs bourgeonnent à des moments différents, quand les abeilles ne sont pas encore là pour les polliniser avec de potentiels effets dévastateurs sur tout l’écosystème.

Le saviez-vous ?

Une abeille peut voler à une vitesse de près de 25 km/heure

Source: honeyassociation.com

Beekeper opening beehive
« J'ai engagé de jeunes chômeurs, en travail saisonnier, pour participer au projet. » Nadira, Algérie

Etre l’ami des pollinisateurs

Il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire pour protéger les abeilles et d’autres pollinisateurs. Maintenir leurs habitats et s’engager à conduire des pratiques agricoles plus durables, comme éviter les pesticides ou utiliser les connaissances anciennes des autochtones, sont des éléments clés de la sauvegarde des abeilles, affirme le PNUE. Chacun d’entre nous peut choisir de consommer des produits locaux et biologiques et aider à susciter une prise de conscience sur l’importance des abeilles pour nos écosystèmes. Ces actions nous aideront à protéger l’environnement et à assurer le futur de ces insectes tout en nous permettant d’avoir une variété de produits frais dans nos assiettes.

Le saviez-vous ?

Les abeilles mellifères sont les seules espèces d’abeilles qui meurent après avoir piqué.

Source: worldbeeday.org

  • Le saviez-vous ?

    Les abeilles sont les seuls insectes au monde qui produisent de la nourriture comestible pour les humains.

    Source: americanbeejournal.com

  • Le saviez-vous ?

    Les abeilles pollinisent jusqu’à 170 000 variétés de plantes différentes.

    Source: worldbeeday.org

  • Le saviez-vous ?

    Une abeille peut produire à elle seule 1/12 cuillère à café de miel dans sa vie.

    Source: worldbeeday.org

  • Le saviez-vous ?

    Pour produire 1kg de miel, une abeille doit visiter 4 millions de fleurs et voler une distance équivalente à 4 fois le tour du monde.

    Source: worldbeeday.org

  • Le saviez-vous ?

    Dans la ruche, seule la reine pond des œufs, environ 1 500 par jour. Les abeilles ouvrières sont toutes des femelles.

    Source: ontariohoney.ca

  • Le saviez-vous ?

    Parmi les 100 variétés de récoltes qui fournissent 90% de la nourriture mondiale, plus de 70 sont pollinisées par des abeilles.

    Source: ONU Environnement

  • Le saviez-vous ?

    La grande majorité des espèces pollinisatrices sont sauvages, y compris 20 000 espèces d’abeilles.

    Source: UN

  • Le saviez-vous ?

    Une abeille peut voler à une vitesse de près de 25 km/heure

    Source: honeyassociation.com

  • Le saviez-vous ?

    Les abeilles mellifères sont les seules espèces d’abeilles qui meurent après avoir piqué.

    Source: worldbeeday.org